Né le 4 mars 1916 à Paris (Xe arr.), exécuté sommairement le le 27 août 1944 à l’attaque d’Eaubonne (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) ; employé de la SNCF : résistant.

Embauché le 07/08/1942 comme Homme d’équipe au service de l’Exploitation à la SNCF dans le secteur d’Ermont-Eaubonne
Résistant depuis 1943 dans la cadre de l’Armée secrète, Marcel Bellard participa aux combats de la région d’Enghien du 18 août au 26 août 1944 et fut mortellement blessé à l’attaque d’Eaubonne.
Il est inhumé dans le carré mixte du cimetière communal, à Eaubonne (Val-d’Oise).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de lieutenant des Forces françaises combattantes (FFC), des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et "Déporté et interné résistant" (DIR) dossiers SHD GR 16 P 44735 et AC 21 P 18026(non consultés).
A compléter
Sources

SOURCE : Attestation du Commandant Decamps, communiqué par Ch. Decamps, Saint-Leu-la-Foêt, le 18 juin 2009.— Clément Gosselin, Thomas Fontaine Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF, Paris 2017. Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable