Né le 21 mai 1921 à Saint-Paul-sur-Ubaye (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence), mort au cours d’un combat le 12 juin 1944 à Saint-Paul-sur-Ubaye ; cultivateur ; Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Cultivateur à Sérennes (hameau de Saint-Paul-sur-Ubaye), fils d’Isidore Imbert et de Joséphine Martin, célibataire, André Imbert fut tué le 12 juin 1944, alors que les Allemands reprenaient le contrôle de la vallée de l’Ubaye insurgée depuis le 6 juin. Six autres membres des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) furent tués avec lui lors du combat qui eut lieu ce jour-là au pont de la Fortune du Pas de la Reyssolle (hameau de Tournoux, Saint-Paul-sur-Ubaye). Son corps fut retrouvé le 18 juin, près de l’ancienne redoute de Berwick.
Il obtint la mention "Mort pour la France".
Sources

SOURCES : Arch. dép. Alpes-de-Haute-Provence 42 W 112. ⎯ Site internet Mémoire des hommes.— Presse locale (Ca ira…, 24 août 1944).— Une vallée frontière dans la Seconde Guerre mondiale. Histoires vécues en Ubaye 1939-1945, Barcelonnette, Sabença de la Valèia/Connaissance de la vallée, 1990.— Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992.

Jean-Marie Guillon

Version imprimable