Né le 9 mai 1896 à Siran (Hérault), mort au combat le 6 juin 1944 à Fontjun (commune de Cébazan, Hérault) ; militant socialiste de l’Hérault ; résistant.

Brasseur, fils d’un propriétaire. Résidant à Capestang (Hérault), Danton Cabrol s’engagea volontairement comme matelot le 23 juin 1914. Il fit toute la Première Guerre mondiale dans la Marine et fut démobilisé le 26 juin 1919.
Il fut secrétaire de section de Capestang et membre du conseil fédéral du Parti socialiste SFIO de l’Hérault en 1936 et 1937.
Rappelé sous les drapeaux le 26 juin 1939 il fut déclaré réformé temporaire le 2 septembre 1939.
Recruté par Jean Broudet, il intègra Combat et devint sous-chef de secteur de l’Armée secrète à Capestang. Il gagna le maquis (AS) héraultais Latourette le 15 mai 1943.
Le 6 juin 1944, le convoi de résistants en route vers le maquis Latourette auquel il appartenait fut intercepté par les Allemands au col de Fontjun, dans la commune de Cébazan, à la limite de celle de Saint-Chinian. Durant les combats, il fut mortellement atteint.
Voir Cébazan et Béziers (Hérault) : victimes du combat de Fontjun, exécutés au champ de mars de Béziers (6 et 7 juin 1944)
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 1 M 1122, 9 M 380. — L’Aube sociale, 1936-1937.

Olivier Dedieu, Jean Sagnes, Richard Vassakos

Version imprimable