Né le 16 juillet 1915 à Lyon (Rhône), tué le 22 juin 1944 à Combovin (Drôme) ; résistant des FFI.

Âgé de 29 ans, maquisard (alias Dédé) de Valence, de la Compagnie Maisonny, détaché au Corps-Franc qui protégeait les radios à Combovin, André Lyonnet fut tué quartier Marquet à la ferme Mottet, incendiée par les Allemands et les miliciens, lors de l’attaque sur Combovin le 22 juin 1944.
Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI.
Sources

SOURCES : Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms. La Voix populaire de la Drôme, 23 août 1947. Témoignage Maisonny. Fédération des Unités combattantes de la Résistance et des FFI de la Drôme, Pour l’amour de la France, Peuple Libre, Valence, 1989, p. , p. 273. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 174. Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — René Ladet, Ils ont refusé de subir, 1987, p. 176. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 268. Monument aux morts et stèle victimes à Combovin. Monument aux morts Valence. Monument Vaunaveys. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 381199 et Caen AC 21 P 80749 (nc).

Robert Serre

Version imprimable