Né le 13 avril 1873 à La Baume-Cornillane (Drôme), massacré le 22 juin 1944 à Combovin (Drôme) ; cultivateur ; victime civile ; aide à la Résistance organisée.

Émile (prénom d’usage) Mottet était le fils de Jean, fermier, alors âgé de 45 ans, et de son épouse Marie-Victoire née Blanc, âgée de 35 ans.
De 1894 à 1897, il effectua son service militaire dans le 3e Régiment de Chasseurs d’Afrique et servit en Algérie. Il fut réformé en août 1914.
Le 16 juillet 1898 à Combovin, il épousa Marie-Louise Moulin née dans cette commune le 31 janvier 1879. Le couple eut une fille prénommée aussi Marie-Louise, née en 1912. Cette famille de cultivateurs était établie à Combovin, au quartier Marquet. Il fut réformé en août 1914.
En juin 1944, la famille Mottet apportait une aide à la résistance organisée en hébergeant le corps-franc qui protégeait les radios émettant à Combovin. Lors de l’attaque sur Combovin le 22 juin 1944, une colonne allemande monta directement à cette ferme, l’incendia et tua Emile Motet, son épouse Louise Mottet et leur belle-fille Marie-Louise ainsi que deux résistants, Cereda* et André Lyonnet.


Voir Combovin (Drôme), 22 juin 1944
Sources

SOURCES : Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 268. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 174. Monument aux morts Combovin. — Robert Serre, Monographie : Le puits de la Ferme des Griolles à Combovin dans le Musée de la Résistance en ligne. — Acte de naissance, registre matricule militaire et recensement de 1936 à Combovin (AD de la Drôme en ligne)

Robert Serre, Dominique Tantin

Version imprimable