Né le 15 mars 1905 à Alénya (Pyrénées-Orientales), mort à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 19 août 1944 lors des combats de la Libération de cette ville ; employé municipal à Perpignan ; résistant (MUR / AS) ; combattant des FFI

Employé municipal de Perpignan, André Bouille était marié et père d’un enfant âgé de seize ans en 1944. Il habitait 4, rue des cuirassiers dans le quartier Saint-Jacques de Perpignan.
Résistant (groupe de Combat & Libération de Perpignan, c’est à dire des MUR ; Armée secrète, secteur de Perpignan à partir du 20 mars 1943), ayant intégré un groupe de FFI, il participa, le 19 août 1944, à la première phase des combats de la Libération de Perpignan autour de la caserne de la Milice, dans les locaux de l’ancien hôpital militaire de la rue Foch. Il fut tué près de la poste centrale de Perpignan vers 16 heures au tout début de l’affrontement armé, à " la tête de son groupe", dit son certificat d’appartenance aux FFI.
André Bouille eut droit, le 22 août 1944, à des obsèques solennelles, avec dix-sept autres victimes des combats des 19 et 20 août 1944 à Perpignan. Les cercueils furent transportés à dos d’homme dans les rues de la ville. Ils défilèrent devant une foule nombreuse, parcourant les rues du centre ville de la mairie jusqu’à la cathédrale Saint-Jean Baptiste où Mgr. Bernard, évêque d’Elne-Perpignan, donna l’absoute. À la fin de cette cérémonie, il fut enterré dans le carré militaire du cimetière de son village natal, Alénya. Son nom fut inscrit sur le monument aux morts d’Alénya.
André Bouille reçut la mention « mort pour la France ». Il fut homologué sergent des FFI.
Perpignan, combats de la Libération de la ville (19-20 août 1944)
Sources

SOURCES : Le Républicain, quotidien, organe du CDL des Pyrénées-Orientales, 26 août 1944. — Ramon Gual & Jean Larrieu, Vichy, l’occupation nazie et la Résistance catalane, II b, De la Résistance à la Libération, Prades, Terra Nostra, 1998, p. 920, p. 979. — Georges Sentis, Dictionnaire biographique des résistants et des civils des Pyrénées-Orientales tués par les Allemands et les collaborateurs, Perpignan, Éditions M / R, 28 p. [p. 21]. — Cristià Xanxo, La libération de Catalunya Nord ou le retrait allemand. Samedi 19 et dimanche 20 août 1944, Prades, Terra Nostra, 2015, 151 p. [pp. 94-95]. — Site MemorialGenWeb, consulté le 31 août 2016.

André Balent

Version imprimable