Née le 7 septembre 1894 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; victime civile.

Marie Bardet
Marie Bardet
crédit : MémorialGenWeb
Marie Bardet était la fille de Léonard (né le 30 mars 1853, à Saint-Victurnien et décédé le 24 juillet 1936, à Oradour-sur-Glane), cultivateur (métayer), et de son épouse Anne née Devoyon (née le 24 décembre 1861, à Peyrilhac et décédée le 20 avril 1927, à Oradour-sur-Glane). Ses parents s’étaient mariés le 8 février 1879 à Peyrilhac.
Elle était issue d’une fratrie de six enfants, Léonard* (né le 15 mars 1880, à Peyrilhac) époux de Marie Claire Melledent* (parents de Pierre époux de Catherine Thomas*, parents d’Arsène*, d’Ana* épouse de Martial Machefer, parents d’Yvette* et de Désiré, de Jean époux de Marie-Louise Jude*, parents d’Hubert*, André*, René*), Jean (né le 5 mai 1882 et décédé le 1er avril 1912, à Oradour-sur-Glane) époux de Marie Senon* (parents d’Arthur Léonard* époux d’Yvonne Gendraud, parents de Gisèle* et Daniel*), Pierre (né le 4 septembre 1884 et décédé le 27 novembre 1936, à Oradour-sur-Glane) époux d’Anna Desbordes, Léonard (né le 17 décembre 1889, à Oradour-sur-Glane et décédé le 31 mars 1916, à Meuse), mort pour la France 14-18 époux de Marie Anne Gouteron, Léonard (né le 7 juin 1900 et décédé le 13 octobre 1926, à Oradour-sur-Glane) époux d’Émilie Lathière.
Le 17 février 1912 à Oradour-sur-Glane, elle épousa Jean Devoyon (né le 19 décembre 1888, à Oradour-sur-Glane et décédé le 12 septembre 1914, à Vouziers, Ardennes), soldat du 126e régiment d’infanterie, mort pour la France 14-18. Fils de Jean Devoyon et de son épouse Françoise née Chevalier*, frère de Léonarde Devoyon veuve Jean Bois et épouse de Martial Ledot* (parents de Germaine Bois* épouse de Fernand Hyvernaud*, parents d’Henriette*, Albert*, Marcelle*, Yvonne*, Gabriel*, Roland*, André*).
Devenue veuve, elle épousa en secondes noces le 27 janvier 1921 à Oradour-sur-Glane, Léonard Lathière (né le 28 mars 1881, à Saint-Victurnien et décédé le 18 juillet 1923, à Oradour-sur-Glane), cultivateur. Veuf en premières noces de Marie Gougeaud (née le 2 février 1887, à Saint-Brice-sur-Vienne et décédée le 19 juillet 1920, à Oradour-sur-Glane), père de Marie Louise Germaine* épouse d’André Texier.
De cette union naquirent deux enfant, Yvonne Germaine (née le 22 février 1922, à Oradour-sur-Glane), et Céline Suzanne (née le 21 octobre 1923 et décédée le 13 novembre 1923, à Oradour-sur-Glane).
Veuve, elle était domiciliée au Bourg d’Oradour-sur-Glane.
Elle fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich et brûlée dans l’église avec une partie de sa famille et l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane. Une partie des hommes de sa famille périrent mitraillés puis brûlés dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés.
Marie Bardet obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945. 
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCE : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — Mémorial GenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements.

Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Version imprimable