Né le 9 juillet 1898 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; menuisier ; victime civile.

Émile Beaubreuil
Émile Beaubreuil
crédit : MémorialGenWeb
Émile Beaubreuil était le fils de François (né le 1er mars 1861 et décédé le 28 octobre 1930, à Oradour-sur-Glane), menuisier, et de son épouse Marguerite née Raynaud (née le 10 juin 1868, à Saint-Brice-sur-Vienne et décédée le 23 août 1905, à Oradour-sur-Glane), cultivatrice. Ses parents s’étaient mariés le 11 novembre 1890 à Oradour-sur-Glane.
Il était le cinquième d’une fratrie de six enfants, Hélène Maria (née le 17 août 1891 et décédée le 20 août 1894), Edmond Benoît (né le 17 novembre 1893 et décédé le 16 avril 1934) époux de Marie Avril, Charles Édouard (né le 11 octobre 1895) époux de Marie Villatte, Arthur Justin (né le 6 octobre 1901) époux de Jeanne Alphonsine Demange, Alphonse Justin (né le 18 juillet 1905 et décédé le 24 décembre 1905), à Oradour-sur-Glane.
Au recensement de 1921, célibataire, il vivait avec sa grand-mère Marie Batissou épouse de François Beaubreuil et sa tante Marie Beaubreuil épouse Bassuel*, au Bourg d’Oradour-sur-Glane.
Émile Beaubreuil exerçait sa profession de menuisier dans le Bourg d’Oradour.
Il fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich, mitraillé puis brûlé dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés. Sa tante fut brûlée dans l’église avec l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane.
Émile Beaubreuil obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — Mémorial GenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements.

Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Version imprimable