Née le 11 décembre 1878 à Champoly (Loire), abattue le 21 août 1944 à Saint-Martin-La-Plaine (Loire) ; victime civile.

Le 21 août 1944, dans le quartier des Vernes, limitrophe à Rive-de-Gier et Saint-Martin-la-Plaine, des membres des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et une colonne de soldats allemands s’affrontèrent ; la troupe de la Wehrmacht tentait de rejoindre Lyon. Le combat fut rude et des riverains tentèrent de porter secours aux résistants blessés. Les allemands les prirent pour cible : Joséphine Malosse qui soignait un résistant fut grièvement blessée, Jean Beauvoir et Charles Boverat* moururent des suites de leurs blessures, Octavie Buisson décéda sur le champ.
A Chantelézard, sur la commune de Saint-Martin-La Plaine, une plaque commémorative porte les noms d’Octavie Buisson, Jean Beauvoir, Charles Boverat et Jean Subert, soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) secouru par Joséphine Malosse et mort au combat.
Sources

SOURCES : Michelle Destour, Rive de Gier, une ville ouvrière dans la guerre, Ed. Sutton, 2013. — Etat-Civil de Saint-Martin-La-Plaine.

Michelle Destour

Version imprimable