Né à Sienne (Italie) le 14 novembre 1924, fusillé à Saorge (Alpes-Maritimes) le 24 octobre 1944 ; partisan Garibaldi.

Célibataire. Capturé sur le territoire de La Brigue lors d’un ratissage du maquis d’Upega le 17 octobre 1944, Francesco Caselli fut conduit avec cinq autres prisonniers à Saorge, siège du tribunal militaire de la 34e division d’infanterie allemande.
Ils furent condamnés à mort le 24 octobre et fusillés peu après au bas des lacets de la route conduisant au village, au lieu-dit Ambo.
Une plaque fut inaugurée en octobre 1945 à la mémoire de ces six partisans des formations ligures.
Saorge – Pont d’Ambo (24 octobre 1944)
Sources

SOURCES : Francesco Biga, Storia della Resistenza imperiese, volume III, Savone, Sabadelli, 1978 — Jean-Louis Panicacci, Les lieux de mémoire de la Deuxième guerre mondiale dans les Alpes-Maritimes, Nice, Serre, 1997.

Jean-Louis Panicacci

Version imprimable