Né le 20 juillet 1924 à Viapres-le-Petit (Aube), exécuté sommairement le 26 août 1944 à Fontaine-lès-Dijon (Côte-d’Or) ; moniteur d’éducation physique ; résistant du maquis Liberté.

Jean Darnet. Source : coll. privée Ponnavoy
Jean Darnet. Source : coll. privée Ponnavoy
Jean Darnet était le fils d’une institutrice. Célibataire, il était domicilié chez sa mère à Maurs (Cantal) et résidait au centre de Jeunesse à Ahuy (Côte-d’Or) où il était moniteur d’éducation physique.
Il s’engagea dans la Résistance comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), au maquis « Liberté ». Chargé d’une mission à Dijon avec son camarade Robert Pontiroli, ils partirent en camion en passant par Daix (Côte-d’Or) où ils tombèrent dans une embuscade, probablement suite à une dénonciation. Ramenés par les allemands à Fontaine-lès-Dijon, ils furent interrogés et torturés toute la nuit puis fusillés au petit matin sur le chemin de Fontaine à Ahuy, aujourd’hui rue des Templiers.
Son nom figure sur la stèle commémorative située rue des Templiers, à Fontaine-lès-Dijon, sur le lieu de son supplice.
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 6 mai 1945.
Sources

SOURCES : Gilles Hennequin in « Résistance en Côte-d’Or », Dijon 1985.— Articles commémoratifs du journal « Le Bien Public » de Dijon.— État civil.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable