Né le 15 août 1910 à Aiserey (Côte-d’Or), exécuté sommairement le 20 ou 22 août 1944 à Chevigny-Saint-Sauveur(Côte-d’Or) ; instituteur ; résistant FFI.

Roger Jeannet était le fils d’Edmond, employé au chemin de fer, et de Marie-Anne Gaudet. Il se maria le 11 avril 1936 à Dijon avec Hélène Charlotte Tachet.
Il était instituteur et domicilié à Dijon. il entra dans la Résistance comme membre des FFI et devint un des adjoints du chef de la sous-région D1, le commandant René Alizon "Guy", sous le nom de capitaine "Brune" et commandait le secteur Sud du département. À ce titre il était chargé de l’inspection des maquis.
Il fut arrêté à Dijon et exécuté par la Gestapo le 20 août ou le 22 août 1944 (selon l’état civil), au lieudit "La Fôret", au Bois du Roy, à Chevigny-Saint-Sauveur.
Il fut identifié officiellement par jugement du tribunal civil de Dijon rendu le 20 septembre 1945 et la la mention "Mort pour la France" lui fut décernée à la même date
Il fut inhumé au cimetière de Chevigny-Saint-Sauveur puis transféré dans le carré militaire, tombe 55, au cimetière des Péjoces, à Dijon (Côte-d’Or).
Son nom figure sur la plaque commémorative du "Bois du Roi", et sur le monument aux morts, à Chevigny-Saint-Sauveur.
Sources

SOURCES : Gilles Hennequin in "Résistance en Côte d’Or", tome 1, Dijon 1985.— Mémorial GenWeb.— Geneanet pierfit.— État civil.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable