Né le 2 avril 1915 à Petite-Synthe (Dunkerque) département du Nord, mort en action le 26 août 1944 à Nogent-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) ; F.F.I.

Fils d’Augustin et de Léontine, née Decroos, journaliers, Maurice Élias épousa Andrée Mevel le 11 mai 1935 à Paris (XVe arr.), le couple vivait 33 avenue de Rigny à Bry-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne). Il participa au combat qui opposa des F.F.I. et des soldats allemands. William Dalley, brigadier des gardiens de la paix du commissariat de Nogent-sur-Marne tira à la mitraillette, les allemands ripostèrent tuant William Dalley et Maurice Élias.
Le ministère des Anciens combattants attribua la mention « Mort pour la France  » à Maurice Elias en précisant « tué au combat ».
Sur le lieu où ils furent tués face au 50 de la rue de la Grotte, une plaque a été posée : « Ici sont tombés glorieusement le 26 août 1944 William Dalley – Maurice Élias habitants de Bry-sur-Marne et quatre membres des F.F.I. du 10e arrondissement de Paris qui luttaient contre des éléments de l’armée allemande retranchés dans ce quartier ».
Sources

SOURCES : SHD, Caen AC 21 P 179572. – SHD, Vincennes, Bureau Résistance GR 16 P 208610. – Site internet GenWeb. — État civil en ligne cote PETITE-SYNTHE, 3 E 13374, vue 124.

Daniel Grason

Version imprimable