Sept civils massacrés par les troupes allemandes le dimanche 25 juin 1944.

Des jeunes de Thauvenay étaient sur la petite place, au bord de la rivière le dimanche 25 juin 1944. Un camion de soldats allemands de passage s’arrêta prétendant que les jeunes avaient fait un signe. Les soldats leur demandèrent de s’allonger pour contrôler les identités et un jeune n’ayant pas ses papiers tenta de s’enfuir en sautant dans la rivière, ils tuèrent les deux frères Mollet (Robert* et Maurice*) et firent prisonniers les autres. Le père Mollet qui avait accouru dut charger les corps de ses deux enfants dans le camion allemand qui partit pour un cimetière de Bourges. Le gardien ayant photographié les visages,il put dire à la famille où se trouvaient les corps.
Les soldats allemands allèrent ensuite au château de Thauvenay tuèrent cinq personnes ( Paul Jousserand et Robert Lazève de Saint-Bouize, Roland Doucet de Vinon, Lucien Maillard du Vézinet (Seine-et-Oise) et Raymond Voyemont, un enfant de 7 ans venu de Nanterre (Seine). Puis ayant surpris dans la famille Lesage un maquisard venu voir sa fiancée qui se défendit en tuant un allemand, les soldats de la Wehrmacht brûlèrent le village. Vingt-cinq maisons furent détruites. Onze personnes furent arrêtées puis relachées le 4 juillet, à l’exception de trois qui connurent la déportation.
Sur le monument aux morts du village, trois noms sont gravés, ceux des frères Mollet et de l’enfant Raymond Voyemont.
Tous les dix ans, un hommage est rendu aux victimes du massacre de Thauvenay.


MOLLET Robert
MOLLET Maurice
DOUCET Roland
LAVÈZE Robert
JOUSSERAND Paul
VOYEMONT Raymond
MAILLARD Lucien
Sources

SOURCES : Témoignage de Paulette Mitry, née Mollet, sœur cadette de Robert et Maurice Mollet. — R. Raffesthain, 1944... Et le Cher fut libéré... Les cent glorieuses de la Résistance, Passé simple, Royer, 1990. — Musée de la Résistance et de la déportation de Bourges et du Cher. — Céderom de l’AERI, note de Michèle Jacquet.

Claude Pennetier

Version imprimable