Né le 17 novembre 1898 à Paris (Xe arr.), massacré le 26 août 1944 à Pierrefitte (Seine, Seine-Saint-Denis) ; contremaître à la SNCF ; homologué F.F.I.

Fils de Céline, Maximilienne Chevalier domiciliée à Aubervilliers (Seine, Seine-Saint-Denis), il fut reconnu par le mariage de sa mère avec François, Victor Thiolat le 5 octobre 1920 à Aubervilliers. Félix Thiolat épousa le 30 août 1920 Claire, Hélène Decroix, en mairie de Pierrefitte. Le couple demeura 57 rue de la Butte-Pinson, deux enfants naquirent.
Lors du retrait de l’armée allemande, il fut fait prisonnier en représailles et exécuté avec huit autres otages le 26 août 1944 par des soldats allemands rue de la République. Son inhumation se déroula au cimetière communal de la ville, son nom a été inscrit sur le Monument aux morts.
Sur une stèle posée sur le lieu des exécutions ont été gravés les noms de : Henri Videau, André Voillot, Louis Lebrun, Maurice Gabrillague, Marius Pommier, Aimé Letilleul, Albert Lucas, Félix Thiolat et Paul Nicolaï. Félix Thiolat a été homologué F.F.I. et Interné résistant.
Sources

SOURCES : Arch. PPo. 109W 2. – Bureau Résistance GR 6 P 568749. – Site internet Gilles Primout « La Libération de Paris ». – Site internet GenWeb. – État civil numérisé acte N° 5469.

Daniel Grason

Version imprimable