Né le 8 août 1920 à Vouillon (Indre), exécuté sommairement le 5 août 1944 à Diors (Indre) ; charcutier ; FFI.

Stèle à la mémoire de Camille Autors et de Mario Manganoni
Stèle à la mémoire de Camille Autors et de Mario Manganoni
Cliché Michel Gorand
Fils de Barnabé Autors, cultivateur et de Marie Limousin son épouse, Camille Autors était domicilié à Vouillon ; il était charcutier.
Camille Autors était soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) du groupe Indre-Est depuis le 7 juin 1944 ; après quelques heures passées chez ses parents à Vouillon le 4 août, il rentrait à bicyclette à son campement quand il fut arrêté à un barrage de la Gestapo qui recherchait des maquisards. Il fut emmené au siège de la Gestapo, rue de Mousseaux à Châteauroux (Indre), il y fut interrogé et atrocement torturé.
Camille Autors a été fusillé par la Gestapo avec trois autres FFI James Compain, Gaston Lucas et Mario Manganoni le lendemain 5 août 1944 vers 17h au lieu-dit « le grand bois de Diors », commune de Diors.
Son décès fut déclaré par Paul Couet, gendarme à Châteauroux (Indre).
Camille Autors fut reconnu « Mort pour la France », décision 541.946 EC/A2 du 7 juin 1946, statut militaire, il fut homologué interné résistant (DIR), et il reçut la Médaille de la Résistance par décret du 12 juillet 1963, JO du 29 juillet 1963.
Son nom figure sur le monument aux morts de Vouillon, et une stèle érigée sur le lieu du crime, en bordure de la D925 qui traverse la forêt, à quelques kilomètre de Diors, en direction de Vouillon.
Exécutions à Diors (Indre) les 3 et 5 août 1944
Sources

SOURCE : n° 5 du registre des décès de Diors. — DAVCC, SHD Caen, AC 21 P 10831 et AC 21 P 700357. — SHD Vincennes GR 16 P 23974 (nc). — Site Internet Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb.

Michel Gorand

Version imprimable