Né le 25 décembre 1904 à Esquéhéries (Aisne), tué le 30 août 1944 à Tavaux-et-Pontséricourt (Aisne)

Fils d’Arthur Lalin, domestique âgé de 25 ans, et de Mathilde Sorton,ménagère âgée de 21 ans.
Comme sa mère, Noël Lalin, 40 ans, est l’une des victimes des événements survenus à Tavaux, les 30 et 31 août 1944. Ils furent abattus au même endroit qu’Angèle Lefèvre, Jocelyne et Roland Hurson.
Le rapport de l’ancien médecin-chef Samain indique qu’il fut retrouvé avec une « balle près de l’oreille gauche. Cet homme était manchot. Avant de l’assassiner, on lui avait attaché au corps le seul bras dont il pouvait se servir ».
Sources

SOURCES. État civil d’Esquéhéries (acte de naissance n° 52). — Musée de la Résistance et de la déportation de Tergnier. — Site Internet : Mémorial GenWeb.

Frédéric Stévenot

Version imprimable