Né le 5 février 1923 à Ernée (Mayenne), fusillé le 23 juin 1944, suite à une condamnation à mort, au camp militaire de La Maltière en Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine) ; résistant FTPF-FFI.

François André Lambert
François André Lambert
MémorialGenWeb
François Lambert était célibataire et domicilié rue Surcouf à Ernée. Réfractaire au STO, il rejoignit le groupe de Résistance FFI d’Ernée, au mois de mai 1944. Il participa à la diffusion de journaux clandestins et, à compter du 28 mai, à l’organisation du maquis de Larchamp, suivant les instructions de Guy Bellis et de Ruffault, responsable de Fougères. Ce rassemblement était destiné à recevoir des parachutistes et de nombreux maquisards d’Ille-et-Vilaine.
En juin 1944, le 6 ou le 9 selon les sources, François Lambert participa, avec Guy Bellis, Marcel Boulanger, Michel Hugnet et Roger Launay, à l’attaque du garage de la Feldgendarmerie de Fougères pour récupérer des armes.
À la suite de cette opération, le groupe fut arrêté, interné et torturé à la prison Jacques Cartier de Rennes. Le 22 juin 1944, le tribunal militaire allemand de Rennes prononça sa condamnation à mort comme franc-tireur. François Lambert passa la nuit du 22 au 23 au mitard avec ses camarades.
Le 23 juin, il fut passé par les armes avec eux, à la Maltière de Saint-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom est inscrit sur la stèle des Fusillés à La Maltière, à Rennes sur le Monument de la Résistance, à Ernée sur le Monument aux Morts et sur la plaque commémorative du Stade Marcel Boulanger et enfin sur le monument commémoratif du Maquis à Larchamp.
Lieu d’exécution : La Maltière en Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine)
Sources

SOURCES : Notes de Daniel Heudré communiquées par Jean-Paul Louvet. — MémorialGenWeb.

Dominique Tantin, Daniel Heudré

Version imprimable