Né le 24 avril 1903 à Nordheim (Bas-Rhin annexé) ; mort le 18 novembre 1943 au Sonderlager de Metz-Queuleu (Moselle annexée) ; ouvrier ; résistant ?

Eugène Gass habitait Mondelange (Moselle annexée) où il travaillait dans une usine. Sans qu’on sache pourquoi, il fut interné yeux bandés et mains liées au camp spécial de la Gestapo installée au fort de Metz-Queuleu et succomba le 18 novembre 1943. Ce fut la première victime du commandant de ce camp, l’adjudant SS Georg Hempen.
Il fut inhumé au cimetière de l’Est à Metz. Son nom figure sur la plaque commémorative « A la mémoire des victimes de la barbarie nazie » installée depuis 1977 à l’entrée de camp d’internement réhabilité.
Voir Sonderlager de Metz-Queuleu (Moselle annexée)
Sources

SOURCES : état-civil Mondelange — Albert Wackermann, Mondelange, 20 siècles d’Histoire, Metz, imp. Fort-Moselle, 1992

Philippe Wilmouth

Version imprimable