Né le 13 février 1926 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; étudiant ; victime civile.

Lucien, Raymond Clavaud
Lucien, Raymond Clavaud
crédit : MémorialGenWeb
plaque Lucien Raymond Clavaud, cimetière Oradour-sur-Glane
plaque Lucien Raymond Clavaud, cimetière Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Lucien Clavaud était le fils de François (né le 29 janvier 1877, à Oradour-sur-Glane), et de son épouse Louise née Nougier (née le 15 avril 1888, à Javerdat), cultivateurs. Ses parents s’étaient mariés le 26 janvier 1905 à Javerdat.
Il était le cadet d’une fratrie de 7 enfants, Marguerite (née le 22 octobre 1905, à Saint-Junien) épouse de Jean Lesterps, Marie Louise (née le 13 janvier 1909, à Oradour-sur-Glane), Jacques Léon (né le 4 juil 1911, à Oradour-sur-Glane), Marie Madeleine (née le 4 juin 1913, à Oradour-sur-Glane), François Julien (né le 16 septembre 1914, à Oradour-sur-Glane), Léonard Albert (né le 8 août 1917, à Oradour-sur-Glane).
Il était élève maître au lycée Guy Lussac.
Ses parents, ses frères et sœurs échappèrent au massacre, habitant La Valade à Oradour-sur-Glane, hameau non raflé le 10 juin 1944.
Il fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich, mitraillé puis brûlé dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés.
Lucien Clavaud obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Ses parents, ses frères Jacques Léon, François Julien, Léonard Albert seront des habitants du village provisoire.
Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — Mémorial GenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements.

Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Version imprimable