Né le 25 septembre 1919 à Saint-Laurent-sur-Saône (Ain), exécuté sommairement le 17 juillet 1944 à Burdignes (Loire) ; résistant du mouvement des Francs-Tireurs et Partisans Français (FTPF).

Le 17 juillet 1944, un groupe de 9 résistants FTPF affronte un détachement allemand au lieu-dit "l’Homme" à Burdignes. Émile Racamier, marié et père d’un enfant, chef du groupe, fut blessé tout comme Henri Sauvignet. Tous deux furent achevés à coups de crosse par les soldats de la Wehrmacht, probablement de la garnison de Saint-Étienne.
Émile Racamier obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le Monument aux Morts et la plaque commémorative de l’église de Bourg-Argental (Loire).
Sources

SOURCES : Arch. Dép. du Rhône, service du Mémorial de l’Oppression.— État civil de Burdignes. — Site du Ministère de la Défense Mémoire des Hommes.

Henry Destour

Version imprimable