Né le 14 février 1925 à Ablon (Seine-et-Oise, puis Val-de-Marne), mort en action le 25 août 1944 à Écueillé (Indre) ; militaire cavalier.

Fils de Gustave, Jules Pierre et Marie, Louise, Joséphine, Georgette Gerber son épouse ; Georges Pierre était cavalier au 1er Escadron du 8e Cuirassiers, matricule 3922 (en provenance du 1er régiment de France), célibataire, domicilié au 83 rue de Rivoli à Paris ; une troupe allemande, en retraite vers l’Est, s’arrêtait le 25 août 1944 au soir sur la place d’Ecueillé pour faire une pause ; la résistance, soutenue par le 8ème Cuirassiers attaqua la troupe allemande, Georges Pierre fut tué au combat, vers 23h30.
Déclaration de décès de Marie Louise Colombier, infirmière. « Mort pour la France » (n° 509685 de mars 1945, du Secrétariat général des Anciens Combattants).
Son nom est inscrit sur la plaque apposée sur le mur de la mairie d’Ecueillé et sur une plaque apposée en face de la Maison des Associations, rue Maurice Gauvin, à l’endroit où il a été tué. Georges Pierre est inhumé à Écueillé.
A Ablon-sur-Seine, son nom est gravé sur le Monument aux Morts.


Écueillé, 25 août 1944
Sources

SOURCES : n°43 du registre des décès d’Écueillé. — Jean Paul Gires, Le 1er Régiment de France et la Résistance, 2016.

Michel Gorand

Version imprimable