Né le 21 avril 1921 à Cherbourg (Manche), mort en mission le 28 août 1944 à Heugnes (Indre) ; sous-lieutenant FFI.

Fils d’Albert, Pierre, Marie Laurent et de Suzanne, Marguerite, Marie Boudet son épouse. Albert Laurent était célibataire, domicilié 4 rue des Alouettes à Issoudun (Indre) ; il était ancien élève de Saint-Cyr, Sous-Lieutenant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI), du groupement d’escadrons Calvel et délégué à la Préfecture ; Albert Laurent, rentrait à Châteauroux (Indre) dans un camion qui fut attaqué par des soldats allemands au lieu-dit « la Butte », commune de Heugnes (Indre) : ce 28 août, vers 18h, le sous-Lieutenant Laurent fut tué au champ d’honneur (à Écueillé dit l’acte de décès). . Déclaration de décès de Jacques Duperray 24 ans, ami du défunt, Sous-lieutenant domicilié 4 rue Porte Neuve à Châteauroux. « Mort pour la France », note du Secrétariat général des Anciens Combattants n°512.306 du 16 mars 1945. Son nom est inscrit sur la plaque apposée sur le mur de la mairie d’Écueillé ainsi que sur la stèle érigée en 1946 au lieu-dit « la Butte », commune de Heugnes.


Écueillé , 25 août 1944
Sources

SOURCES : n° 41 du registre des décès d’Écueillé et n°284 du registre des décès d’Issoudun. ANACR Indre, Combats des maquisards Indre été 1944, 2012. — Jean-Paul Gires, Le 1er Régiment de France et la Résistance, 2016.

Michel Gorand

Version imprimable