Né le 30 juillet 1898 à la Ricamarie (Loire), exécuté sommairement le 17 juin 1944 à Saint-Laurent-de-Mure (Isère devenue Rhône) ; mineur ; Résistant.

Pierre Giraud, ancien combattant de la guerre de 14-18 où il fut blessé le 30 septembre 1918, quitta La Ricamarie après 1940 pour Solérieux (Drôme) où il résidait avec sa femme, Marie (née Arnaud).
Le 12 juin 1944, à Taulignan (Drôme), des maquisards affrontèrent des soldats allemands qui se dirigeaient vers Valréas : 13 résistants et civils furent tués et 5 prisonniers conduits à la prison de Montluc à Lyon (Rhône) parmi eux Pierre Giraud, Joseph Gelly*, Pierre Gelly*, Carmélo Garcia*. Le samedi 17 juin 1944, 10 détenus, dont les prisonniers de Taulignan, furent extraits de leurs cellules pour être fusillés derrière une haie, route du Colombier, à Saint-Laurent-de-Mure (Rhône).
Une stèle à Saint-Laurent-de-Mure rappelle le souvenir de ces martyrs.
Sources

SOURCES : Arch. Municipales de Saint-Étienne (Loire) : fonds ANACR de la Loire. — Arch. départementales de la Loire : registres militaires. — Arch. départementales du Rhône. — Bruno Permezel, Victimes de l’occupation, à Lyon et alentour, Ed : BGA Permezel. — Arch. Dép. Drôme, 132 J 30. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 278. — Monument aux morts Solérieux.

Michelle Destour

Version imprimable