Né le 15 avril 1915 à Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne), fusillé sommairement le 3 septembre 1940 à Épinal (Vosges) ; domestique de culture.

Fils de Louis Lallier et de Louise Delambert, célibataire et domicilié vieille route de Genrupt, à Bourbonne-les-Bains, accusé d’avoir commis un acte de sabotage sur un câble, Louis Lallier fut arrêté le 25 août 1940, tandis que son frère cadet Paul était abattu. Conduit à Epinal (Vosges), il a été fusillé le 3 septembre 1940.
Louis Lallier est le premier des 72 patriotes qui ont été fusillés sur le site du champ de tir de La Vierge. Il est considéré comme l’un des premiers saboteurs à avoir agi contre l’armée allemande.
Il est inhumé dans le carré de corps restitués au cimetière Saint-Michel, à Épinal (Vosges).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne) et sur le monument aux morts des fusillés vosgiens, à Épinal (Vosges).
Sources

SOURCES : La Haute-Marne dans la guerre 1939-1945. — Mémorial GenWeb

Lionel Fontaine

Version imprimable