Né le 11 mars 1924 à Presles (Seine-et-Oise, Val-d’Oise), exécuté sommairement le 16 août 1944 à Domont ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Henri Douay était le fils de Henri et de Louise Mélina Fleurine Monnier. Il était célibataire.
Habitant de Presles où il faisait partie des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et maquisard de la forêt de Carnelle, il se trouvait le 15 août de passage à Nerville (Seine-et-Oise) encerclé par les Allemands et fut pris comme otage avec des nervillois. Il fut conduit avec les autres personnes arrêtées à Nerville, à la feldgendarmerie d’Enghien (Seine-et-Oise) pour y être interrogé. Un ordre de déménagement de la kommandantur ayant probablement été donné, les otages furent emmenés par les SS et fusillés à la mitrailleuse à 18h45, sur le chemin vicinal n° 1, à environ 60 mètres du lieudit "Les Quatre-Chênes", à Domont et leurs corps laissés sur place.
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 24 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des fusillés à Domont.
Sources

SOURCES : Archives Nervilloises, août 1944 "La Tragédie", dossier de Vincent et Claude Danis.— Maitron, monographie des lieux d’exécution : Domont, Carrefour des Quatre- Chênes (12-16 août 1944).— Mémorial Genweb.— État civil, acte de décès mairie de Domont.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable