Né le 27 février 1912 à Saint-André-les-Alpes (Basses-Alpes, Alpes de Haute-Provence), massacré le 10 septembre 1944 à Plombières-lès-Dijon (Côte-d’Or) ; garde forestier.

Charlot Béraud était le fils de Gustave Charles et de Marie Alphonsine Rosa Maurin. Il se maria avec Pauline Thérèse Antoinette Marie Canis.

Il était garde des Eaux et Forêts à Plombières, au Neuvon (Côte-d’Or). Les allemands voulant détruire sa maison près du viaduc de Neuvon, il fut exécuté par eux le 10 septembre 1944 à 10h30 entre Neuvon et Pasques au lieudit "Les Batis", le jour même de la libération de la ville. Son corps fut retrouvé à l’intersection du chemin de grande communication n°10 et chemin de Lantenay.

Il obtint la mention "Mort pour la France" le 7 juin 1945.

Son nom figure sur le monument aux morts, à Plombières-lès-Dijon.
Sources

SOURCES : Gilles Hennequin, Résistance en Côte d’Or, tome V, Dijon 2001.— Mémorial GenWeb.— État civil.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable