Né le 25 mai 1929 à Gemeaux (Côte-d’Or), massacré le 20 août 1944 à Gemeaux (Côte-d’Or) ; victime civile ou résistant.

Gilbert Poinsot était le fils de Joseph Eléonor Eugène, cultivateur et de Germaine Célénie Baroin, sans profession. Il était célibataire et habitait chez ses parents.

Le 20 août 1944, deux groupes du maquis Liberté attaquèrent le poste allemand de Gémeaux qui reçut rapidement du renfort. Encerclés, les maquisards réussirent à se dégager, grâce à l’aide d’un jeune garçon du village qui leur indiqua un itinéraire de repli. Ce jeune homme aurait été Gilbert Poinsot qui fut tué au coin des halles de Gémeaux par les allemands.

Il fut inhumé dans le carré des corps restitués, au cimetière communal, à Gemeaux.
Sources

Son nom figure sur la plaque commémorative 4 rue du Pont aux Chèvres, à Gemeaux.
SOURCES : Gilles Hennequin, Résistance en Côte-d’Or tome 1, Dijon 1985.— Mémorial GenWeb.—État civil.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable