Né le 14 novembre 1924 à Heugleville-sur-Scie (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) , exécuté sommairement le 10 juin 1944 à Marcilly-en-Villette (Loiret) ; étudiant ; résistant.

Fils d’Albert Léon Marie Robert, vicomte D’Estaintot et de Elisabeth Camusat de Riancey , Jacques Langlois d’Estaintot étudiant en faculté, était un ancien élève du collège Stanislas à Paris où il habitait dans le XVI e arr.
Membre du corps franc « Liberté » du réseau Vélite-Thermopyles lié au BCRA, il a été fusillé sommairement, en juin 1944, à Marcilly-en-Villette au lieu-dit Le Cerf-Bois dans le Loiret. Il a été passé par les armes avec onze autres étudiants : Pascal de Brunhoff, André Louis, François Archer, Paul Chavasse, Henri Chavasse, Michel Grosselin, Claude Lambert, Jacques Langlois d’Estaintot, Raymond Maenhaut, Jean Martin, Henri Méline, Henri Petit.
en cours de rédaction
La Ferté-Saint-Aubin, Marcilly-en-Villette (Loiret) 10 juin 1944
Sources

SOURCES : Alexandre Astruc, Le plaisir en toute chose, éditions Neige, 2015. — Georges Joumas La tragédie des lycéens parisiens résistants 10 juin 1944 en Sologne, Corsaire Éditions, 2014.

Version imprimable