Né le 31 octobre 1897 à Saint-Flour (Cantal), exécuté le 14 juin 1944 par la Gestapo et la Milice à Saint-Georges (Cantal) ; commerçant.

Fils de Jean Raynal, receveur d’octroi, et de Élisabeth Moussier, sans profession, Élie Raynal s’était marié avec Marie Odoul le 15 mai 1923 à Saint-Flour, où il vivait. Il fut arrêté par la Gestapo avec d’autres civils en représailles des actions de la résistance, emprisonné à l’Hôtel Terminus à Saint-Flour. Il a été exécuté au pont de Soubizergues à Saint-Georges. Son inhumation eut lieu à Saint-Flour.
Le nom d’Élie Raynal a été gravé sur la stèle commémorative de l’Hôtel Terminus, et sur le monument de la Résistance de la ville.
Sources

SOURCES : AN 20060011-14 (dossier 611327), transmis par Gilles Morin. – État civil Saint-Georges. – Site internet de Soubizergues. – Site internet GenWeb. — État civil en ligne cote 5 Mi 346/2, vue 276.

Daniel Grason

Version imprimable