Né le 12 février 1915 à Paris (XIIe arr.), exécuté le 14 juin 1944 par la Gestapo et la Milice à Saint-Georges (Cantal) ; contrôleur des métaux non ferreux.

Fils d’Yvonne, Octavie, Baptistine, Trouillard, femme de chambre, André Trouillard vivait à Saint-Flour. Il fut arrêté par la Gestapo avec d’autres civils en représailles des actions de la résistance, emprisonné à l’Hôtel Terminus à Saint-Flour. Il a été exécuté au pont de Soubizergues à Saint-Georges. Son inhumation eut lieu au cimetière de Saint-Flour.
Le nom d’André Trouillard a été gravé sur la stèle commémorative de l’Hôtel Terminus, et sur le monument de la Résistance de la ville.
Sources

SOURCES : AN 20060011-14 (dossier 611327), transmis par Gilles Morin. – Site internet de Soubizergues. – Site internet GenWeb. – État civil Saint-Georges. — État civil.

Daniel Grason

Version imprimable