Né le 19 mai 1913 à Noyers-le-Val, aujourd’hui Noyers-Auzécourt (Meuse), exécuté sommairement le 7 septembre 1944 à Sainte-Marie-sur-Ouche (Côte-d’Or) ; agent de lycée ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Pierre Menoud était le fils de Louis Henri et de Marie Louise Dupasquier. Il se maria avec Marguerite Marie Gabrielle Malnoury. Il était agent au lycée de Dijon et demeurait boulevard Carnot, à Dijon.
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et faisait partie d’un groupe de liaison de l’état major départemental chargé de renseigner le commandant départemental "Guy" René Alizon ainsi que du transport d’armes destinées à la Résistance. Il obtint le grade de sergent-chef. La camionnette à bord de laquelle il avait pris place le 7 septembre 1944 ainsi que cinq autres camarades, Christiane Perceret dite "Yoli", âgée de 17 ans, Albert Jeannot 18 ans, Lucien Couette 20 ans, Pierre Lessiau 21 ans et Marcel Boyaud 36 ans, put franchir un premier barrage allemand mais fut interceptée 200 mètres plus loin par un second. Commandés par un sous-officier particulièrement agressif, les allemands firent descendre les occupants du véhicule qui fut fouillé. Les armes furent découvertes et les six résistants furent immédiatement
plaqués contre un mur les mains sur la nuque et fusillés dans le dos, à bout portant, à 20h00. Cela se passait quelques jours avant la Libération du pays.
Il fut inhumé provisoirement au cimetière de Sainte-Marie-sur-Ouche puis transféré le 20 septembre au cimetière des Péjoces, à Dijon. Il obtint la mention "Mort pour la France" transcrite sur son acte de décès. Il fut homologué au grade de sergent-chef des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) [dossier SHD Vincennes GR 16 P 410981].
Son nom figure sur la plaque commémorative en mémoire des pupilles de la nation morts pour la France, au cimetières des Péjoces, à Dijon (Côte-d’Or).
Sources

SOURCES : Articles commémoratifs dans Journal "Le Bien Public" de Dijon.— Journal d’informations et de communication au service des habitants de la commune de Sainte-Marie-sur-Ouche - Pont-de-Pany juillet, août, septembre 2011 numéro 14.— État civil (acte de décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable