Né le 6 avril 1906 à Paris (IIIe arr.), massacré le 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues (Châtillon, Rhône) ; professeur de lycée ; victime civile.

Gabriel, Jacques Cahen, dit Jacques, Gabriel Cahen, était le fils d’Albert, Isaac Cahen, bijoutier, et d’Andrée, Clémentine Etling. Il naquit au domicile de ses parents, 20 rue Réaumur (Paris, IIIe arr.). Il vécut ensuite 13 rue Froissart (IIIe arr.) avec sa famille. Jacques Cahen intégra l’École normale supérieure en 1927. Il étudia les lettres et devint professeur au lycée Buffon (Paris, Xve arr.). Le 11 août 1931, il se maria à Paris (Ve arr.) avec Lucienne Cervière, elle-même professeur dans un lycée. En 1933, Jacques Cahen obtint l’agrégation de grammaire.
Pendant la guerre, les Cahen se réfugièrent à Lyon (Rhône), 1 rue Ferrandière (IIe arr.). Jacques Cahen vécut sous la fausse identité de Pierre, Victor Gonin.
Vraisemblablement identifié comme juif malgré sa fausse identité, Jacques Cahen fut arrêté par la Gestapo le 8 juin 1944. C’est sous le nom de Pierre Gonin qu’il fut incarcéré à la prison de Montluc (Lyon), dans le « Réfectoire ».
Le 19 juillet 1944, Jacques Cahen et cinquante-et-un autres détenus furent extraits de Montluc et exécutés sommairement par les Allemands à Châtillon-d’Azergues (Rhône).
Le 5 octobre, son corps fut identifié par sa cousine, Mme Ambrun, demeurant 253 rue Francis de Presseusé (Villeurbanne). Le 18 octobre 1944, il fut également reconnu sous le numéro 32 par sa femme, Lucienne Cervière, demeurant 1 rue Ferrandière (Lyon). Il fut inhumé au cimetière d’Amancey (Châtillon-d’Azergues).
Jacques Cahen fut reconnu Mort pour la France en juillet 1945. Son nom apparaît sur le monument rendant hommage aux cinquante-deux victimes du 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues.
Après-guerre, Lucienne Cahen fit rechercher les affaires que contenait la valise de Jacques Cahen lors de son arrestation. Sa montre bracelet fut retrouvée dans une caisse abandonnée par les Allemands en gare des Brotteaux (Lyon).
Notice en cours de rédaction.
Voir Châtillon-d’Azergues
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 3335W22, 3335W11, 3460W4, 3460W2, 3460W1.— Arch. Dép. Paris, acte de mariage de Gabriel Cahen.— Tal Brutmann, Bruno Fouillet, Antoine Grande, Les 52 de Châtillon-d’Azergues, internés de Montluc, fusillés le 19 juillet 1944, 2015.— Journal officiel de la République française, lois et décrets, 29 septembre 1933.— Journal officiel de la République française, lois et décrets, 29 juillet 1927.— Association amicale des anciens élèves de l’École normale supérieure, 1986.— Site Internet de Yad Vashem.— État civil.

Jean-Sébastien Chorin

Version imprimable