Né le 11 juillet 1878 à Nantua (Ain), exécuté sommairement le 13 juin 1944 à Villeneuve (Ain) ; représentant ; résistant.

Alexandre, Louis, Marie Marchand, dit Louis Marchand, était le fils de François, employé au chemin de fer, et de Jeanne, Marie, Joséphine Collet. Le 7 juin 1910, Louis Marchand se maria à Trévoux (Ain) avec Anne Duval. Le 27 mars 1937, il épousa Marie Dumas à Lyon (VIe arr., Rhône). Louis Marchand avait un enfant. Il était représentant et demeurait à Lyon, 112 rue Garibaldi (VIe arr.).
Le 6 juin 1944, il fut arrêté par la Gestapo en tant que résistant. Il fut incarcéré à la prison de Montluc (Lyon), dans le « Réfectoire ».
Le 13 juin 1944, Louis Marchand fut exécuté par les Allemands à Villeneuve (Ain) avec dix-huit autres détenus de Montluc
Son corps fut décrit comme suit : 1m60, complet trois pièces à larges rayures verticales marron clair et marron foncé, deux décorations, chapeau feutre brun avec initiale L, alliance en métal blanc avec inscription « AD à LM », chemise en tissu bleu pâle chiné blanc, maillot de corps en flanelle blanche, chaussures basses marron avec petits points et pièces marron et blanches ajourées, chaussettes en laine bleue. Le 7 novembre 1944, il fut identifié sous le numéro 4 par sa nièce, Marie Louis Joly, née Fortune, demeurant 6 rue du Palais à Trévoux. L’alliance de Louis Marchand lui fut restituée. Il fut inhumé à Villeneuve. Son corps fut exhumé le 24 octobre 1944 pour être enterré dans un lieu inconnu.
Il fut homologué FFC. Il obtint le titre d’interné résistant. Son nom apparaît sur le monument commémorant le massacre du 13 juin 1944 à Villeneuve.
Notice en cours de rédaction.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 3335W22, 3335W11, 3460W4, 3460W3, 3460W1.— SHD, Vincennes, inventaire de la sous-série 16P.— Mémorial Genweb.— état civil.

Jean-Sébastien Chorin

Version imprimable