Né le 24 décembre 1905 à El Hamel (Algérie), massacré le 9 décembre 1943 à Lyon (Rhône), cours Lafayette (VIe arr.) ; ouvrier ; victime civile.

Mohamed ben Saada Sebibit était le fils d’Aberaman Sebibit et de Gidla bent Noktoub Sebibit. Il était célibataire, ouvrier et demeurait à Villeurbanne (Rhône), 23 cours Tolstoï.
Le 9 décembre 1943, au cours d’une opération de la police allemande au café du Bon-Coin, 305 ou 105 cours Lafayette (Lyon, VIe arr.), lors de laquelle une vingtaine d’hommes furent arrêtés, Mohamed ben Saada Sebibit fut tué et la propriétaire du café, Antoinette Collongeard, fut blessée d’une balle au bras.
Notice en cours de rédaction.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W).— Arch. Mun. Lyon, acte de décès 2995 (IIIe arr.).— Paul Garcin, Interdit par la censure, 1942-1944, 1944.

Jean-Sébastien Chorin

Version imprimable