Né le 17 novembre 1903 à Beaurepaire (Isère), massacré le 21 août 1944 à Lyon (Rhône), gare de La Part-Dieu (IIIe arr.) ; employé à la SNCF ; victime civile.

Armand, Joseph Roux était le fils de Joseph, Paul, Antoine et de Marie Louise Chanerin. Il était marié à Augustine, Marie, Léoncie Panet. Il était brigadier à la SNCF et demeurait à Lyon (Rhône), 13 rue Lalande (VIe arr.).
Le 21 août 1944, vers 5h45, alors qu’il venait prendre son service, Armand Roux fut abattu à l’entrée de la gare de la Part-Dieu (Lyon, IIIe arr.) par des soldats allemands de garde. D’après les Allemands, Armand Roux n’avait pas répondu aux sommations.
Son corps fut transporté à l’Institut médico-légal et fut inhumé au cimetière de la Guillotière (Lyon) le 25 août 1944.
Armand Roux fut reconnu Mort pour la France en 1948. Son nom apparaît sur la plaque commémorative « A la mémoire des agents de la SNCF morts pour la France » située dans la gare de la Part-Dieu.
Notice en cours de rédaction.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 45W50.— Arch. Mun. Lyon, acte de décès 2366 (IIIe), 1899W016.— Paul Garcin, Interdit par la censure, 1942-1944, 1944.— Mémorial Genweb.

Jean-Sébastien Chorin

Version imprimable