Né le 2 novembre 1904 à Lyon (Ve arr., Rhône), massacré le 11 juin 1944 à Lyon (Rhône), avenue Lacassagne (IIIe arr.) ; ajusteur-mécanicien ; victime civile.

Jean, Antoine Sarrazin était le fils d’Antoine Sarrazin, boucher, et de Francéline, Claudia Ragache. Il naquit au domicile de ses parents, 3 place du Marché. Le 15 janvier 1927, Jean Sarrazin se maria à Lyon (Ve arr.) avec Marcelle, Louise Chabert. Il était ajusteur-mécanicien et demeurait 2 bis chemin Saint-Maximin (Lyon, IIIe arr.).
Le 11 juin 1944, vers 2 heures du matin, alors qu’il était requis pour garder les voies de chemin de fer au passage à niveau de Sans-Souci, avenue Lacassagne (Lyon, IIIe arr.), Jean Sarrazin fut abattu d’une rafale de mitraillette par une patrouille de soldats allemands. Son camarade de garde, Francisque Joffre fut blessé et amené à l’hôpital.
Le corps de Jean Sarrazin fut transporté à l’Institut médico-légal. Il fut inhumé le 17 juin à Champagne-au-Mont-d’Or (Rhône). Il fut déclaré Mort pour la France en 1949.
Notice en cours de rédaction.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, inventaire du Mémorial de l’Oppression (3808W), 45W50.— Arch. Mun. Lyon, acte de décès 1842 (IIIe arr.), 1899W015.— Paul Garcin, Interdit par la censure, 1942-1944, 1944.— État civil.

Jean-Sébastien Chorin

Version imprimable