Né le 4 juillet 1923 à Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher), massacré le 28 août 1944 à Nouans-les-Fontaines (Indre-et-Loire) ; ouvrier agricole.

Fils d’Eugène, Albert Lauriot et d’Hélène, Julienne Brossier. Robert Lauriot était célibataire et ouvrier agricole, domicilié à Nouans-les-Fontaines. Il fut tué par des soldats allemands, lors de leur retraite, le 28 août 1944 à 15h à « la Péchaudière », commune de Nouans-les-Fontaines. Déclaration de décès le 2 septembre par Richard Martin, garde-champêtre à Nouans. Robert Lauriot fut reconnu « Mort pour la France », inscrit le 13 mai 1945.
Sources

SOURCES : n° 21 du registre des décès de Nouans-les-Fontaines. « Commémoration aux 4 stèles – Nouans-les-Fontaines » en ligne.

Michel Gorand

Version imprimable