Ouvrier agricole espagnol, massacré par les soldats allemands le 1er juillet 1944 à Aubertin (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques).

Antoine Badia, ouvrier agricole espagnol, fut abattu par des soldats allemands en quittant la ferme de son employeur. Ceux-ci étaient à la recherche des maquisard du maquis de l’AS Le Béarn. Badia n’avait pas de lien connu avec la Résistance.
Sources

SOURCE : Louis Poullenot, Les Basses-Pyrénées. Occupation-Libération, 1940-1945, Atlantica, 2008, communiqué par Jean-Claude Malé.

Version imprimable