Né le 3 juillet 1923 à Réding (Moselle), mort en action le 9 août 1944 à Valbonnais (Isère) ; auxiliaire SNC ; résistant FFI.

Auxiliaire SNCF à la gare de Réding, Paul Demesse se réfugia à Mayres (Isère). Il intégra les FFI du 5ème secteur de l’Isère.
Après avoir liquidé le maquis du Vercors en juillet 1944, les unités de la Wehrmacht cherchaient à nettoyer les bases arrière en prévision du débarquement allié dans le sud de la France qu’ils jugeaient imminent.
Le 9 août 1944, les Allemands quittaient Die (Drôme). Une grosse formation allemande se repliait en direction de Bourg d’Oisans (Isère). La Résistance fut prévenue de son itinéraire : Valbonnais, Entraigues, Le Perrier pour passer le col d’Ornon. Le lieutenant FFI Treuille alias Valençais partit le matin avec un groupe parmi lequel se trouvait Paul Demesse. Il le laissa à Pont-du-Prêtre et poursuivit sa reconnaissance avec un seul homme. Surpris par un élément retardateur allemand, les deux hommes furent abattus. Le combat se déplaça vers Pont-du-Prêtre où 4 FFI furent tués dont Paul Demesse. Valbonnais fut occupé, le col d’Ornon découvert.
La mention « Mort pour la France » est décernée à Paul Demesse. Son nom est inscrit sur la plaque visible à la gare de Réding, sur le monument commémoratif des FFI à La Mure (Isère), sur le Mémorial de Pont-du-Prêtre et sur les monuments aux morts de Mayres-Savel et de Réding.
Sources

SOURCES : SNCF CXXIV.12.2 118LM093/4. — SHD-PAVCC Caen, dossier statut 21P116788. — Thomas Fontaine (sous la dir.), Cheminots victimes de la répression 1940-1945, Paris, Perrin/SNCF, 2017, p. 1542. — Mémorialgenweb. — Maquis de l’Oisans. — 11e Cuirassiers

Philippe Wilmouth

Version imprimable