Né le 15 septembre 1924 à Oignies (Pas-de-Calais), mort en action le 11 septembre 1944 à Bussières-les-Belmont (Haute-Marne). Manœuvre. Soldat au 1er Régiment de France. Résistant au groupement « Oscar ».

Fils de Martin Wlazyk et de Pélagie Volny son épouse, domiciliés à Oignies. Vaclav Wazyk était célibataire, manœuvre et domicilié à Aubervilliers (Seine puis Seine-Saint-Denis) ; il s’engagea au 1er Régiment de France, 2ème Bataillon, 2ème compagnie ; il fut envoyé fin mai 1944, avec le groupement B10, entre Troyes et Belfort pour garder la ligne électrique à Haute tension reliant la centrale de Kemps (Haut-Rhin) à Paris ; avec le 2ème Bataillon il rejoignit, le 2 septembre 1944, les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) du maquis « Henry ». Le 11 septembre 1944, lors du combat entre la résistance et une colonne allemande, en retraite vers l’Est de la France, il fut tué au combat, vers 11h, route de Belmont à Bussières-les-Belmont. Déclaration de décès du 17 septembre du Lieutenant Raissiguier, officier du 1er RF. Reconnu « Mort pour la France ». Inhumé au cimetière d’Oignies. Sur la RD 7, à Belmont, un monument rappelle que le groupe de l’aspirant Pasquet a succombé vers 11h le 11 septembre 1944, avec le nom des 6 tués, dont Vaclav Wlazyk. Le nom de ces 6 morts est aussi gravé sur « le mémorial de la Résistance du Sud Haut-Marnais » à Chalindrey (Haute-Marne). Le nom de Vaclaw Wlazyk (Wlazik) est inscrit sur le monument aux morts d’Oignies.
Il a été reconnu "mort pour la France, tué au combat".
Bussières-lès-Belmont (Haute-Marne), le 11 septembre 1944
Sources

SOURCES : Le Premier Régiment de France et la Résistance de Jean-Paul Gires (2016). — N° 25 du registre des décès de la commune de Champsevraine (ex Bussières-les-Belmont). — Clovis, Le Prix de la liberté. — Mémoire des Hommes AC 21 P 168283 . — Mémorial GenWeb

Lionel Fontaine, Michel Gorand

Version imprimable