Né le 23 avril 1924 à Moréac (Morbihan), exécuté sommairement le 1er août 1944 à Moréac ; cultivateur ; FTPF-FFI.

Sur la stèle de Kérimars en Moréac
Sur la stèle de Kérimars en Moréac
Sur le monument de Porh Le Gal en Moréac
Sur le monument de Porh Le Gal en Moréac
Sur le monument de Porh-Le Gal en Moréac
Sur le monument de Porh-Le Gal en Moréac
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Roger Le Cam était le fils de Joachim Marie Le Cam et de Rosalie Marie Mathurine Chamaillard, cultivateurs. Célibataire, il était domicilié à Moréac (Morbihan) où il exerçait la profession de cultivateur dans la ferme de ses parents.

À la mi-journée du 1er août 1944, il fut exécuté par des soldats de la Wehrmach à Kérimars en Moréac avec un autre jeune cultivateur de Moréac, Joseph Le Texier.

Roger Le Cam a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI. La Médaille de la Résistance lui a été attribuée à titre posthume par décret du 30 août 1961, publié au JO du 3 septembre 1961.

À Moréac, le nom de Roger Le Cam est inscrit sur une stèle érigée à Kérimars sur le lieu de l’exécution, sur la plaque dédiée au « 4e Bataillon - 2e Cie (FTPF) » du monument de Porh-Le Gal, et sur le monument aux morts communal.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 71 687. — SHD, Vincennes, GR 16 P 348642. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — État civil, Moréac (acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable