Né le 5 octobre 1876 à Thiers (Puy-de-Dôme), massacré le 25 août 1944 à Thiers ; horticulteur.

Fils de Louis Piedoye et de Marie Bourassier, tous les deux décédés. Léon Piedoye était célibataire et horticulteur, domicilié rue de Paris à Thiers. Victime civile, il fut tué vers 17h30, lors des combats, pour la libération de la ville de Thiers, entre les FFI et les soldats allemands du 18e bataillon de grenadiers SS de la Panzer division Wessel.
La déclaration de décès a été faite par son frère Alphonse Piedoye, le 26 août.


Libération de la ville de Thiers (Puy-de-Dôme) 25 août 1944
Sources

SOURCES :N°211 du registre des décès de Thiers. — Le Bulletin du Cercle d’Études 2e guerre mondiale, de Thiers- n° 12 d’octobre 2004.

Michel Gorand

Version imprimable