Né le 28 février 1923 à Montbron (Charente), mort en action le 24 août 1944 à Mouthiers-sur-Boëme (Charente) ; étudiant ; maquisard de la brigade Rac (Armée secrète).

Marc Blancher était le fils de Jean Marius Blancher, boucher, et de Catherine Marguerite Serre, son épouse, domiciliés à Montbron. Il était célibataire.
Réfractaire au STO, il avait rejoint la Brigade Rac, 2e bataillon, 5e compagnie. Il fit partie d’un détachement chargé de récupérer à Mouthiers-sur-Boëme un camion allemand transportant des armes. Or le 24 août, un train militaire allemand était bloqué dans cette localité et les soldats accrochèrent les maquisards, tuant quatre d’entre eux, parmi lesquels Marc Blancher.
Il obtint la mention Mort pour la France le 22 août 1945. Son nom est inscrit à Mouthiers-sur-Boëme sur le monument commémoratif et sur le monument aux Morts de sa commune natale.
Si vous disposez d’informations sur ce résistant, merci de contacter le Maitron des Fusillés.


Voir Mouthiers-sur-Boëme (24 août 1944)
Sources

SOURCES : SHD-AVCC, Caen, AC 21 P 24355 (à consulter). — Thomas Fontaine, Mémorial des cheminots, Paris, Perrin/SNCF, 2017, p. 167. — Guy Hontarrède, La Charente dans la Seconde Guerre mondiale, Dictionnaire historique, Saintes, Le Croît vif, 2004, p. 150-151. — Resistancefrancaise.blogspot.mouthiers-sur-boeme-le-24-aout-1944. — Capitaine Fred, avec la collaboration du Capitaine Rol et de Guy Lapeyronnie, La brigade RAC. Armée secrète Dordogne-Nord, Saint-Yriex. Limoges. 1977. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — acte de décès communiqué par la mairie de Mouthiers-sur-Boëme.

Dominique Tantin

Version imprimable