Exécuté sommairement le 31 octobre 1943 à Ecquedecques (Pas-de-Calais).

Après avoir été dénoncé, Léon Barois aurait été abattu dans son champ, au lieu-dit Le Plantin. Un article de La Voix du Nord indique qu’il avait vingt-deux ans et qu’il chassait dans son champ au Plantin quand il fut exécuté. Le fait est surprenant, car la chasse était alors interdite. En octobre 1944, le père de Léon Barois avait demandé à la gendarmerie de Lillers qu’elle mène une enquête sur les circonstances de l’exécution.
Le corps de Léon Barois repose dans le cimetière communal. Son nom a été ajouté sur le monument aux morts d’Ecquedecques pour la commémoration du 11 novembre 2017. La mention « mort pour la France » lui avait été attribuée le 17 juillet précédent (nom non retrouvé sur le site « Mémoire des hommes »). Léon Barois ne semble pas avoir été homologué en tant que résistant.
Sources

SOURCES. Notes Jean-Pierre Besse. — Sites Internet : Mémorial GenWeb ; La Voix du Nord, art. du 15/11/2017.

Iconographie
ICONOGRAPHIE. Mémorial GenWeb

Frédéric Stévenot

Version imprimable