Né le 24 avril 1921 à Dehlingen (Bas-Rhin), mort en action le 1er août 1944 à Chabanais (Charente) ; résistant FTPF.

Fils de Jean Winterstein et de Marie Helferich, Jean Winterstein était réfugié de Sarreguemines (Moselle). Il fut soit évacué de cette commune de la zone rouge sur la ligne Maginot dès la mobilisation en septembre 1939, soit expulsé par les Allemands lors de l’annexion de fait de la Moselle en 1940 en tant que nomade tsigane, ce qu’indique la mention d’« ambulant » sur son acte de décès. Célibataire, il était domicilié à Roumazières, aujourd’hui Roumazières-Loubert (Charente).
Il avait rejoint les FTP dans le maquis Bernard. Il fut tué – ainsi que six autres maquisards - lors du combat qu’ils livrèrent contre une colonne de répression allemande au lieu-dit Bredin au sud de l’agglomération de Chabanais.
Son nom est inscrit sur la stèle commémorative au Bredin. Mais il ne semble pas avoir obtenu la mention Mort pour la France et il est introuvable sur les bases de données du SHD (Caen et Vincennes).
Notice en cours de rédaction. Si vous avez des informations sur ce résistant, merci de contacter le Maitron des Fusillés.


Voir Chabanais (1er août 1944)
Sources

SOURCES : Guy Hontarrède, La Charente dans la Seconde Guerre mondiale, Dictionnaire historique, Saintes, Le Croît vif, 2004, p. 45-47 ; 65-66. — CD-ROM La Résistance en Charente, AERI, 2005. — Site Résistance française. — acte de décès communiqué par la mairie de Chabanais.

Dominique Tantin

Version imprimable