Né le 12 juillet 1921 à Vauxbuin (Aisne), exécuté le 16 août 1944 à Soissons (Aisne) ; cheminot ; résistant.

Âgé de 20 ans, Adolphe Bourgeois demeurait au 6 rue de Tunis et était auxiliaire au service électrique de la SNCF à Soissons. Il fut abattu à l’entrée de l’actuel parc Gouraud, puis inhumé au cimetière communal de Soissons.
Il fut homologué DIR et membre de la Résistance intérieure française (GR 16 P 81940). Adolphe Bourgeois obtint la médaille de la Résistance à titre posthume (décret du 27 déc. 1960 ; JO du 1er janv. 1961).
Son nom figure sur une plaque rappelant les exécutions du 15 et 16 août 1944, sur une plaque commémorative apposée sur la gare de Soissons, et sur le monument aux morts de la ville.
Sources

SOURCES. Liste des médaillés de la Résistance à titre posthume, 1948. SHD, dossiers adm. résistants. — Sites Internet : Mémorial GenWeb ; Généalogie Aisne.

Frédéric Stévenot

Version imprimable