Né le 7 mars 1927 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), tué au combat le 16 août 1944 à Saint-Bonnet-près-Riom (Puy-de-Dôme), Résistant, FFI, membre du Corps franc des Truands.

Fils de Francisque, Marius Lucien Coulon, mécanicien né à Clermont-Ferrand le 30 mai 1899 et de Léontine Marie Jeanne Jay, son épouse, sans profession, née à Clermont-Ferrand, le 17 septembre 1908, Henri Coulon habitait 21 rue Beaudelaire à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) en 1944. Il était célibataire. Il a appartenu au Corps franc des Truands, groupe agissant et recrutant en Haute-Loire, Cantal et Puy-de-Dôme, rattaché à l’Armée Secrète.
Son groupe après avoir participé aux aux combats de la Truyère et du Mont-Mouchet se réfugia dans le secteur des Combrailles.
Le 16 août 1944, la section commandée par François Gendron, "Benoît" dans la Résistance, décide d’attaquer un convoi allemand à côté de Riom sur la Nationale 9, au lieu-dit le Creux-du-Rocher. Ils pensaient s’attaquer à une escouade de l’armée allemande mais en fait, il s’agissait d’un important convoi avec une vingtaine de camions et des troupes. Ils ouvrent néanmoins le feu. Ce groupe de maquisards était composé de 14 membres ; 10 ont perdu la vie, trois réussirent à prendre la fuite et un fut prisonnier. Dans cette attaque, un agriculteur local laissa aussi sa vie. Henri Coulon, sergent et connu sous le nom de Larpin chez les FFI, figure parmi les victimes.
Son nom figure sur le monument aux morts de Clermont-Ferrand et sur la stèle de Saint-Bonnet-près-Riom.
Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI du 15 mai au 16 août 1944.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945. — Patrice Provenchère, Le Corps franc des Truands. La Résistance en Auvergne (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme), Polignac, éditions du Roure, 2010. — Mémorial GeneWeb : Fiche sur Henri Coulon. — Dossier mort pour la France. cote AC 21 P 109230 (non consulté). — État civil Clermont-Ferrand et Saint-Bonnet-près-Riom.

Eric Panthou

Version imprimable