Né le 17 mars 1925 à Lyon (IVe arr., Rhône), mort en mission le 24 août 1944 à Lyon (Rhône), boulevard de la Part-Dieu (boulevard Vivier-Merle, IIIe arr.) ; employé ; membre des groupes-francs de l’Armée secrète (AS) dans le Rhône.

Eugène, Gabriel Clément était le fils de Léon, Pierre, Émile Clément et de Jeanne Maudurat. Il demeurait à Lyon (Rhône), 94 rue Garibaldi (VIe arr.). Il était employé chez Berliet.
Eugène Clément s’engagea dans la Résistance. Il fit partie d’un groupe franc de l’Armée secrète (AS).
Jeudi 24 août 1944, à l’angle du boulevard de la Part-Dieu (boulevard Vivier-Merle) et du cours Lafayette (Lyon, IIIe arr.), alors qu’ils circulaient dans une voiture lors d’une mission, les résistants Eugène Clément, Gabriel Bourdarias, Albert Lévigne et René Barrot furent abattus par des soldats allemands après un échange de coups de feu.
Le 26 août, Eugène Clément fut inhumé au cimetière de Loyasse (Lyon), 8e rang, 34e fosse. Le 10 janvier 1950, il fut exhumé pour être enterré au cimetière de la Guillotière (Lyon).
Eugène Clément fut homologué RIF et reconnu Mort pour la France. Son nom apparaît sur la plaque commémorative située 172 cours Lafayette : « À la mémoire de Eugène Clément 19 ans, René Barrot 19 ans, Albert Lévigne 19 ans, Gabriel Bourdarias 20 ans, héros de la Résistance morts en combattant le 24 août 1944 ». Son nom est également gravé sur la plaque commémorative RVI située à Vénissieux (Rhône), rue Pierre Cot.
Notice en cours de rédaction.
Sources

SOURCES : Arch. Mun. Lyon, acte de décès 2739 (IIIe arr.), 1899W016.— SHD, Vincennes, inventaire de la sous-série 16P.— Paul Garcin, Interdit par la censure, 1942-1944, 1944.— René Chevailler, Gaëlle Marignan, Bruno Permezel, René Perrin, Les groupes francs, Libération-sud, Ve Bureau de l’Armée secrète, une résistance lyonnaise en armes, 2004.— Mémorial Genweb.

Jean-Sébastien Chorin

Version imprimable