D’après un site Internet, la crypte des résistants fut inaugurée le 11 novembre 1947 en présence de Vincent Auriol, président de la République, de Marcel Edmond Nagelen, ministre de l’Éducation nationale, et du recteur de l’académie de Paris, Jean Sarrailh. Elle recueillit les dépouilles de dix professeurs et de deux élèves, fusillés par les Allemands, morts au combat ou en déportation, désignés par la Fédération de l’Éducation nationale (FEN).


On adjoignit une urne contenant les cendres de quatre corps parmi les cinq élèves du lycée Buffon fusillés le 8 février 1943.
Le cinquième élève, Jacques Baudry, fut inhumé dans une sépulture familiale)
Sources

SOURCE. Site Internet : tombes-sepultures.com.

Frédéric Stévenot

Version imprimable